Comment se préparer à l’hiver ? Boostez ses défenses immunitaires – Faites le point sur vos réserves micronutitionnelles avec votre diététicienne d’Aix en Provence

L’automne est là. Les feuilles tombent, les jours se raccourcissent et vous vous sentez moins dynamique. Normal ! Comme tous les mammifères, l’homme se prépare aussi à l’hiver.

Voici quelques conseils à suivre pour être au taquet !

  • Dormez à heures régulières : prenez un rythme régulier de sommeil : coucher à la même heure et réveil à la même heure. Evaluez votre temps de sommeil idéal pour vous réveiller reposé à l’heure du réveil.
  • Limitez l’alcool : si vous êtes en période de perte de poids, arrêtez l’alcool : vous aurez de meilleurs résultats, plus rapides. Sinon, limitez les quantités à 1 verre de vin par jour pour les dames et 2 verres pour les messieurs
  • Mangez varié et équilibré : N’oubliez pas les légumes de saison dans votre assiette. Apportez dans chaque repas aussi un peu de féculents et variez les sources de protéines sans oublier le poisson.
  • Boostez votre système immunitaire en veillant à vos réserves en vitamine D : la majorité de la population est en carence de vitamine D : demandez à votre médecin de vous prescrire une ampoule de Vitamine D puis maintenez vos réserves en dégustant régulièrement des poissons gras (une fois par semaine) et des laits enrichis en vitamine D.
  • Faites du sport : ceci contribue aussi à booster vos défenses et votre énergie.
  • Couvrez-vous dès l’arrivée des premières fraicheurs de l’hiver..

Nelly LELLU diététicienne à Aix en Provence est aussi spécialisée en micro-nutrition. Je vous propose de faire une évaluation de votre statut micro-nutritionnel afin d’optimiser votre alimentation.

Read the article →

Recette de l’été : le taboulé mystère

Voici ce que j’ai proposé à ma famille et à mes invités cet été.

Le taboulé mystère : remplacez seulement la semoule par du chou-fleur – noix de cajou râpés…

Le résultat est bluffant, très frais, délicieux et même les enfants en redemandent.

 

 

 

 

Le jeu consiste à demander à vos convives de découvrir ce qui est dans leur assiette… Rares sont ceux qui trouvent…

Ingrédients Poids ou quantité
Chou-fleur 1
Noix de cajou 100 g
Poivron rouge 1
Poivron vert 1
Menthe fraiche Quelques feuilles
Cumin 2 à 3 cuillères à café
Huile d’olive 2 cuillères à soupe
Jus de citron
Sel
Poivre

 

  • Faire tremper les noix de cajou pendant une heure
  • Hacher le chou-fleur au robot ou le râper avec une râpe à carottes
  • Absorber l’eau du chou-fleur avec du papier absorbant
  • Sécher les noix de cajou
  • Râper les noix de cajou et les mélanger avec le chou-fleur
  • Eplucher les poivrons et les couper en petits dés
  • Les ajouter au chou-fleur
  • Ajouter la menthe ciselée
  • Ajouter le cumin
  • Arroser du jus d’un demi-citron
  • Ajouter l’huile d’olive
  • Bien mélanger le tout
  • A déguster frais
Read the article →

Comment prévenir le cancer ?

Le WCRF (World Cancer Research Fund International) est l’instance mondiale regroupant les études de recherches effectuées sur le sujet du cancer : c’est un référence pour tous les professionnels de santé.

Ils viennent de publier un tableau récapitulatif des bonnes pratiques alimentaires ayant prouvé (haut niveau de preuves) avoir un impact sur la prévention contre le cancer.

http://www.wcrf.org/int/research-we-fund/continuous-update-project-findings-reports/continuous-update-project-cup-matrix

 

 

 

Ce tableau montre l’influence :

  • du sur-poids (marqué par l’indice de masse corporelle et la mesure du tour de taille et du ration taille/hanche) dans de nombreux cancers
  • de la consommation de boissons alcoolisées dans les cancer de la gorge, du larynx, de l’oesophage, du foie, du colon, du sein…
  • de la consommation de viandes rouges ou transformées dans le cancer du colon et du rectum
  • positive de la consommation de légumes et fruits
  • positive de l’allaitement sur le cancer du sein
  • de la pratique d’activité physique sur de nombreux cancers
  • des aflatoxines (toxines produites par certaines moisissures) dans le cancer du foie
  • du beta carotène (présent dans des compléments alimentaires donnés aux fumeurs) dans le cancer du poumon….

Encore une fois, le meilleur des conseils est de manger équilibré et de varier les plaisirs.

Consultez un diététicien pour analyser votre alimentation et recueillir des conseils afin de l’optimiser.

 

 

Read the article →

Etes-vous en carence alimentaire ?

Une carence alimentaire est un manque de nutriments lié à un défaut d’apport suffisant ou d’assimilation de ce nutriment ou encore lié à une perte ou dépense trop importante par rapport aux apports.

On ressent souvent une grande fatigue, des difficultés à se concentrer, une dépression mais cela peut aussi se traduire par un visage très pale, une perte de cheveux ou d’appétit… Les symptômes sont variables.

Les carences les plus courantes sont :

  • la carence en fer : elle touche principalement les femmes et peut entrainer une forte fatigue, irritabilité. Cette carence a un impact direct sur les globules rouges dans le sang qui deviennent moins nombreux ou plus petits.
  • la carence en magnésium caractérisée aussi par une grande fatigue mais aussi des crampes ou des spasmes musculaires.
  • la carence en vitamine D : cette vitamine est produite par notre organisme grâce aux rayons du soleil sur notre peau. Une carence est courante durant les mois d’hiver et plus particulièrement chez les enfants et personnes âgées mais les adultes sont aussi concernés. Or la vitamine D aide le calcium à se fixer sur les os ou les dents par exemple.

Alors comment les éviter ?

C’est là que l’alimentation variée et équilibrée prend tout son sens.

Si vous mangez tous les jours la même chose, vous n’aurez pas la possibilité d’assurer l’apport de tous les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de votre organisme.

Mais si vous mangez varié : découvrir de nouveaux légumes ou fruits de saison, manger de la viande blanche, rouge mais aussi du poisson gras et maigre, des coquillages, déguster des féculents différents à chaque repas et décliner les sources de matières grasses : beurre, huiles végétales de noix, de colza, d’olive… vous multipliez vos chances de combler vos besoins en différents nutriments.

Le mieux est de faire évaluer votre alimentation par un diététicien qui vous dira si votre alimentation est assez variée et équilibrée pour satisfaire tous vos besoins.

Quand avons-nous recours aux compléments alimentaires ?

Parfois une carence installée depuis quelques temps et plus importante est difficile à combler, rapidement, avec l’alimentation seule. Aussi certains compléments, choisis par des professionnels de santé peuvent être une aide précieuse.

Ces professionnels de santé vérifient de façon quantifiable et mesurable l’efficacité du traitement de la carence qu’il soit par le biais de l’alimentation ou de compléments.

N’hésitez pas à faire le point sur votre alimentation avec un diététicien…

Read the article →

L’intérêt des fibres dans notre alimentation

Mangez des céréales complètes, du pain complet, des fruits et des légumes mais pour quoi faire ?

 

Tous ces aliments contiennent des fibres solubles et insolubles qui :

  • vont remplir votre estomac et permettre de ralentir la digestion
  • vont vous apporter plus de micro-nutriments : vitamines et minéraux…
  • vont avoir un impact sur votre transit intestinal, sur votre digestion et même sur votre immunité…

Je vous invite à regarder le film suivant qui permet d’expliquer le bon impact des fibres dans votre alimentation.

Cliquez sur le lien suivant :

http://www.probiotiques-sante.fr/video/interet-des-fibres-en-nutrition-humaine/

ou

http://www.probiotiques-sante.fr/infographie/alimentation-et-constipation/

Contactez-moi pour adapter votre alimentation aux apports recommandés.

Read the article →

Nouvelles recommandations nutritionnelles

L’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Alimentaire d’Alimentation de l’environnement et du Travail) a publié cette semaine les nouvelles recommandations nutritionnelles pour la population française.

Vous vous souvenez, c’est de ces recommandations que viennent les 5 portions de fruits et légumes par jour, 3 produits laitiers par jour, entre autres…

Par ces conseils, l’ANSES cherche à ce que la population couvre ses besoins nutritionnels afin de se maintenir en bonne santé, grâce à une alimentation saine.

collection of legumes (chickpeas green peas red lentils canadian lentils indian lentils black lentils yellow lentils yellow peas red beans green mung beans) isolated on white background

Voici les messages clé de cette nouvelle publication :

  • Manger plus de légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots, flageolets…). Au moins 50 g par jour en moyenne. Ces aliments permettent d’apporter des fibres mais aussi des minéraux et vitamines : ils ont une forte densité nutritionnelle : un bon apport de macro et micro nutriments.
  • Limiter l’apport de viande rouge (en les remplaçant, par exemple, par des légumineuses) : pas plus de 500 g / semaine, et de charcuterie (pas plus de 25 g / jour).
  • Limiter les jus de fruits. Un verre de jus de fruits (même fraîchement pressé) ne correspond pas à un fruit entier. L’apport de fibres est bien moins important avec un jus de fruits. Préférez un vrai fruit !
  • Préférez les huiles végétales sources d’oméga 3 comme l’huile de colza ou l’huile de noix pour assaisonner vos salades et pas pour la cuisson.
  • Préférez les céréales complètes aux produits à base de céréales raffinées (pain blanc, riz blanc…)
Read the article →