C’est décidé, on fait un bébé !

Et bien oui, là aussi l’alimentation a son importance.

Vous souhaitez préparer votre corps à une grossesse à venir, pensez aussi alimentation !preconception

1. Ayez une alimentation équilibrée : c’est le meilleur moyen de vous apporter tous les nutriments, vitamines et minéraux pour préparer votre corps à une future grossesse.

2. Vous pouvez vérifier, avec votre médecin, par le biais d’une simple prise de sang votre statut en différentes vitamines et minéraux : Vit B9, Vit B12, Vit B6, Fer, Calcium…

3. Arrêtez de fumer dès maintenant

4. Arrêtez l’alcool : oui déjà ! car vous ne saurez que vous êtes réellement enceinte qu’après quelques semaines. Hors, l’alcool peut avoir des conséquences dramatiques sur le développement de l’embryon dès les premières semaines : dysmorphie cranio-faciale irréversible.

5. Pensez à la vitamine B9 : Cette vitamine est très importante dès le début de la grossesse car elle intervient dans la multiplication des cellules dès le début de la grossesse. Notamment à la 4ème semaine de grossesse : vous ne savez pas encore que vous êtes enceinte et pourtant une phase importante de la grossesse se passe : la formation du tube neural qui sera le futur système nerveux central.

Pour celà, mangez des légumes à feuilles vertes : épinards, laitue, cresson, chou, mâche…
Read the article →

Quelles eaux minérales choisir ?

On les choisit souvent pour leur goût ou encore pour leur coté pétillant.eaux minérales 2
Mais savez-vous que toutes les eaux minérales n’apportent pas les mêmes minéraux et que certaines peuvent être des alliées non négligeables dans l’apport de minéraux de votre alimentation ?
Elles étaient même vendues en pharmacie dans les années 50.

Mais attention, il existe :

– des eaux très faiblement minéralisées,
– des eaux faiblement minéralisées (convenant aux nourrissons),
– des eaux moyennement minéralisées
– des eaux hautement minéralisées.

 

1.    On peut utiliser certaines eaux minérales comme apport de minéraux dans l’équilibre alimentaire.

Ex : Boire 1,5 l d’eau Vittel nous apporte 300 mg / j soit 1/3 de nos besoins journaliers
(pour un homme ou une femme adulte).

Ainsi vous pouvez compter sur les eaux Vittel, Saint Amand pour apporter du calcium en quantité importante.

2.    Malheureusement, certaines eaux minérales hautement minéralisées apportent également d’autres minéraux qui, en quantité excessive peuvent être mauvais pour la santé comme le fluor, les sulfates ou le sodium (composant du sel).
Ainsi, les eaux Vichy St Yorre ou Vichy Célestins sont riches en Sodium. 

3.    L’eau d’Hépar, fortement minéralisée est connue pour lutter contre la constipation. Elle est également riche en magnésium.
Ex : boire 1,5 l d’eau d’Hépar apporte 170 mg de Mg soit 1/3 de nos besoins journaliers en tant qu’adulte.
Mais elle est également riche en Sulfates. Boire 1,5 l d’eau d’Hépar par jour s’avère trop important.

Ce type d’eau fortement minéralisée ne convient pas aux bébés. Il est conseillé de l’utiliser ponctuellement chez les adultes.

 

Mon conseil : comme à chaque fois, variez les plaisirs….

Si vous ne consommez pas assez de lait ou de produits laitiers dans la journée : buvez de l’eau Vittel ou St Amand

Si vous avez des problèmes de constipation ponctuels et que l’eau d’Hépar vous aide, utilisez-la ponctuellement.

Si vous souhaitez boire une eau minérale au quotidien, privilégiez l’eau d’Evian, Thonon, Aix les bains.

Si vous préférez une eau gazeuse, préférez l’eau Perrier, La Salvetat.

Pour les nourrissons, utilisez les eaux faiblement minéralisées : Volvic, Wattwiller, Montclar, Mont Blanc mais aussi Evian, Thonon, Aix les bains.

 

Buvez 1,5 l d’eau par jour !

Des questions sur les eaux minérales, contactez moi via le forum ou sur l’onglet consultations.

Read the article →

Quelles proportions pour les assiettes de vos enfants ?

C’est une question que l’on me pose souvent.

Ici, je vous propose deux repas d’enfants :

– pour un enfant de 6-7 ans                                 – pour un enfant de 12-14 ans

Assiette 4 5 ans                                         Assiette 11 ans

Je me suis basée sur les recommandations nutritionnelles des enfants de cet âge, en considérant qu’ils avaient également dans la journée un petit déjeuner, une collation le matin, un goûter et un repas le soir.

Voir exemple de menu ci-joint.

Petit-déjeuner Lait
Pain complet
Beurre
Confiture
Collation Banane
Déjeuner Carottes râpées
Poulet rôti avec son jus
Haricots verts
Coquillettes
Clémentines
Goûter Pain
Emmenthal
Jus de fruits
Diner Soupe au Potiron
Risotto aux petits pois et copeaux de parmesan
Crème dessert

Pour de nombreux enfants, le repas principal est celui qu’ils prennent à la cantine le midi. Le repas du soir est un peu moins copieux.

Voici les proportions de ces assiettes :

6-7 ans 12-14 ans
Carottes râpées ou crudités 40 g 60 g
Poulet ou viande, poisson 50 g 100 g
Haricots verts ou légumes 125 g 150 g
Pâtes cuites ou riz cuit 75 g 125 g
Fruits 1 fruit entier 1 fruit entier

Et ne pas oublier l’eau à volonté !

Il faudra compléter par des produits laitiers aux autres repas de la journée.

Notez les besoins en féculent de l’enfant arrivant à l’adolescence bien plus importants que ceux de l’enfant de début de primaire.

Avec une telle proportion de viande ou de poisson, l’enfant peut se passer de viande le soir. Vous pouvez également choisir de lui donner la moitié le midi et la moitié le soir mais pas le double.

Amusez-vous à peser la proportion de viande une fois pour vous rendre compte, on a souvent tendance à en donner trop aux enfants.

Read the article →

Diététicien ou charlatan ?

La profession de diététicien est encadrée par la législation :

  • Arrêté royal du 19 Février 1997 en Belgique
  • loi n°2007-127 du 30 Janvier 2007 en France

Le diététicien est un spécialiste de l’alimentation diplômé de l’enseignement supérieur.Nelly Lellu  consultation diététique

Sa formation est de 3 ans en  Belgique et deux ans en France (ceci devrait changer à l’avenir pour se mettre aux normes européennes).
On y aborde différentes matières en lien direct avec l’alimentation et la santé : de la chimie à la pathologie, de la qualité alimentaire aux techniques culinaires, de la diététique pédiatrique à la diététique du sport…

En Belgique, le diététicien-nutritionniste reçoit un numéro d’agrément garantissant son droit à exercer cette profession.

En France, le diététicien se voit octroyer un numéro ADELI (système d’information national des professionnels relevant du code de la santé publique).

L’UPDLF (Union Professionnelle belge des diplômés en Diététique de Langue Française) a réalisé en 2012 le film suivant afin de mettre en garde le grand public sur les personnes se disant diététicien mais n’ayant pas suivi de formation complète et reconnue.

réalisée par Raphaël Baudet et Gaël SOUDRON pour l’UPDLF

Read the article →

Salade BARBIE ou la betterave au yaourt

 

Une bonne façon de faire manger de la betterave rouge à vos enfants…

Ingrédients Quantité
Betterave cuite 300 g
Pomme Golden 1 pomme
Jus de citron 2 cuillères à soupe
Yaourt entier nature 150 g
Echalotes 1 cuillère à soupe
Persil haché 1 cuillère à soupe
Sel- Poivre  

– Découper la betterave et les pommes en petits cubessalade barbie
– Arroser de jus de citron
– Mélanger le yaourt et l’assaisonnement
– Mélanger la sauce aux légumes
– Placer au réfrigérateur

Merci à Mme Lallemend/M. Pieters/Mme Bila et Mme Noël (IPL) pour cette recette

Read the article →

Quand commencer la diversification alimentaire de bébé ?

La diversification alimentaire : un bien grand mot…

Jusqu’à présent, bébé se nourrissait uniquement du lait maternel ou du lait maternisé,  Bébé grandit et après 6 mois le lait ne suffit plus à couvrir tous ses besoins nutritionnels : il s’agit donc de commencer à donner à bébé d’autres aliments solides.

On va commencer à lui faire découvrir :

  • une autre façon de manger : à la cuillère
  • une autre texture : plus solide même sous forme de purée
  • d’autres saveurs même si bébé a déjà profité de nombreuses saveurs dans le ventre de maman.

Alors quand commencer cette diversification ?bigstock-Mother-feeding-her-happy-littl-26342306

1. Bébé est-il prêt ?

Le pédiatre vous indiquera quand ce sera le bon moment pour commencer.
Quelques indices lui permettront de vérifier que bébé est prêt.
Par exemple :

  • Bébé tient sa tête : il a un bon tonus musculaire
  • Il porte des objets à sa bouche
  • Il accueille bien la cuillère : Le positionnement de la langue est différent lors de la têtée par rapport au repas à la cuillère.

Tout ceci permet de d’indiquer que bébé est capable de déglutir des éléments solides, que son système nerveux est assez mature et que son intestin est aussi prêt à de tels changements.

Généralement, on commence la diversification autour des 6 mois de l’enfant. (Recommandation de l’OMS).

2. Etes-vous prêts ?

Ce changement doit se faire dans le calme et la sérénité… Ca parait un peu naïf, ça sonne un peu bateau mais c’est tellement vrai…

Choisissez un moment tranquille : pas durant un voyage ou juste avant votre retour au travail…
Evitez les périodes juste après une maladie ou après une expérience traumatisante.

Ce moment est aussi un moment de partage et d’échange entre vous et l’enfant qui sera tout fier de s’assoir à table avec Papa et Maman.

C’est déjà maintenant que vous lui donnez les bonnes habitudes alimentaires et la convivialité du repas est une des bases.

Read the article →